190530_Logo_KCOMK_ptt.jpg
190530_Logo_KCOMK_ptt.jpg
Coût :  2 400 000 € ht
Surface : 5 000 m²
Performance :  BIM 1
Maître d'Ouvrage : Ville de Nîmes 
Bibliothèque :  Requalification de  la bibliothèque du Carré d'Art
Date : 2012

Nîmes

BIBLIOTHÈQUE CARRE D'ART

BIB-NIMES-EP_ (1).jpg

UNE STRATÉGIE PROGRAMMATIQUE POUR CRÉER UN TROISIÈME LIEU

 

Une signalétique annonce l'accueil et donne la direction aux fonctions principales.
L'accueil général de la bibliothèque : une implantation des murs à orientations variables permet une vision depuis la rue intérieure et le second accès. Il s'agit bien d'une vitrine sécurisée de l'offre globale de la bibliothèque.  Des sofas-vitrines permettent de consulter l’ensemble de l’offre présentée. Les postes de renseignement et d’inscription constituent un service de renseignement et d’orientation.


Le public est d'emblée informé des différents contenus qui s'offrent à lui sur l'ensemble des plateaux. Les postes de consultation catalogue, et multi usages sont accessibles durant les horaires d’ouverture du Carré d’Art.
Un mur dynamique anime l'espace et l'annonce depuis l'entrée principale. Ce mur dynamique diffuse les informations générales, événements, horaires…

La configuration des lieux se décline en fonction des diverses pratiques des usagers. Une modulation des espaces permet une adaptation aux fonctions très diverses et hybrides : lecture détente ou étude, écoute, visionnement, navigation multimédia (internent, jeux…).

La bibliothèque située au sein du Carré d’Art se décline en «living-rooms publics». Aisément accessible comme lieu de vie citoyen, espace commun , chaque type de public doit pouvoir se sentir à l’aise et trouver sa place.


La bibliothèque devient une forme de second chez-soi  par des ambiances variées et adaptées aux zones de fonctions. Les usagers sont autorisés à boire un café en effectuant une recherche sur Internet ou à discuter des découvertes effectuées au sein du pôle patrimoine dans les confortables canapés Techno (existant), au niveau de l’atrium, visible depuis les différents plateaux, la bibliothèque fera figure de troisième lieu, ni domicile, ni sphère du travail, mais espace de vie informel dédié à la collectivité.

© 2020 par KcomK Architectes.

KARINE SEVERAC & IVAN KANTCHOVSKY